Un étonnant organe sensoriel découvert chez les baleines

first_imgUn étonnant organe sensoriel découvert chez les baleinesLes baleines sont les plus gros animaux de la planète et il se pourrait bien que cela soit en partie dû à un organe sensoriel qui vient d’être découvert. Grâce à celui-ci, ces cétacés sont capables, en une seule gorgée d’avaler jusqu’à 80 mètres cubes d’eau, qui, filtrés, lui apportent 10 kilos de nourriture.Des chercheurs, dont les travaux ont été publiés hier dans la revue scientifique Nature, ont peut-être percé l’un des mystères des baleines. En effet, ils ont découvert un organe sensoriel qui coordonne le mécanisme de l’alimentation chez ces cétacés. Qu’il s’agisse de la baleine bleue, du rorqual commun, des baleines à bosse, ou, plus petites, des baleines de Minke, toutes possèdent des fanons. Ces lames de cornes qui appartiennent à la mâchoire supérieure permettent en fait de filtrer l’eau.À lire aussiPourquoi certains s’évanouissent-ils à la vue du sang ?Ainsi, pour se nourrir, ces cétacés plongent, mâchoire grande ouverte et engloutissant des milliers de litres d’eau en quelques secondes. Dans le même temps, la gorge se déploie et la langue se place en inversion. La baleine ferme alors sa mâchoire et l’eau reflue à travers les fanons qui retiennent les petits poissons et le krill, plancton formé de petits crustacés. Pour en savoir plus sur ce mécanisme, les scientifiques ont étudié aux rayons X des carcasses de rorquals et de baleines de Minke. Ils ont ainsi découvert, à la pointe du menton de l’animal, logé dans le tissu ligamentaire qui joint les deux mâchoires, un organe sensoriel de la taille d’un pamplemousse.”Nous pensons que cet organe sensoriel envoie des informations vers le cerveau, afin de coordonner le mécanisme complexe d’alimentation, qui implique la rotation des mâchoires, l’inversion de la langue et la dilatation des plis de la gorge”, explique le paléobiologiste Nick Pyenson cité par l’AFP. “Cela aide probablement les baleines à percevoir la densité des proies” lorsque qu’elles plongent pour se nourrir”, a-t-il ajouté. “En termes d’évolution, l’innovation de cet organe sensoriel a un rôle fondamental dans l’une des méthodes d’alimentation les plus extrêmes des créatures aquatiques”, estime pour sa part le professeur de zoologie Bob Shadwick. “Il est probable que cet organe sensoriel (et son rôle dans la coordination du mécanisme d’alimentation) soit responsable du fait que les baleines revendiquent le statut des plus grands animaux vivants sur la planète”, conclut-il ainsi.Le 24 mai 2012 à 18:49 • Maxime Lambertlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *